DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La mort de la Dame de Fer suscite de vives réactions


Royaume-Uni

La mort de la Dame de Fer suscite de vives réactions

La dépouille de l’ancien Premier ministre britannique a été emmenée à la morgue dont l’adresse n’a pas été dévoilée par crainte d’actes malveillants.

Lady Margaret Thatcher est décédée hier à l‘âge de 87 ans la suite “d’un accident vasculaire-cérébral” à l’hôtel Ritz où elle séjournait selon son porte-parole. Elle avait passé ces dix dernières années dans l’ombre, diminuée par la maladie. Elle fut la Première femme Premier ministre du Royaume-Uni entre 1979 et 1990.

Depuis sa disparition, les condamnations posthumes comme les hommages n’ont pas cessé.

“Juste le fait qu’elle était une femme, je crois que c’est déjà une grande chose car bien évidemment au parlement les hommes dominent”, explique cette femme.

“Elle venait d’un milieu modeste de la société et elle a eu l’ambition de devenir Premier ministre. Alors je la respecte parce qu’elle a fait beaucoup de choses”, raconte cette autre.

Les funérailles de Margaret Thatcher seront organisées la semaine prochaine à la cathédrale St-Paul à Londres. Il ne s’agira pas d’obsèques nationales, contrairement à son illustre prédécesseur Winston Churchill mais les honneurs militaires lui seront rendus selon Downing Street.

Célèbres citations de Thatcher
  • “Je ne pense pas qu’il y aura un Premier ministre femme de mon vivant.” – ministre de l’Éducation en 1973, six ans avant de devenir Prime minister, et jusque là, la seule
  • “Où règne la discorde, puissions-nous apporter l’harmonie. Où règne l’erreur, puissions-nous apporter la vérité. Où règne le doute, puissions-nous apporter la foi. Où règne le désespoir, puissions-nous apporter l’espérance.” – Citant Saint François d’Assise après sa victoire électorale de 1979
  • “Je ne suis pas une femme de consensus. Je suis une femme politique de conviction.” – 1979
  • “Je me moque de combien mes ministres parlent, tant qu’ils font ce que je dis.” – 1980
  • “Nous avons dû combattre l’ennemi de l’extérieur aux Malouines. Nous devons toujours faire attention à l’ennemi de l’intérieur, ce qui est plus difficile à combattre et plus dangereux pour la liberté.” – Sur la grève des mineurs en 1984-85, ce qui a provoqué une des plus féroces oppositions à sa politique économique
  • “Nous ne demandons pas un seul penny de la part de la communauté Économique Européenne pour la Grande-Bretagne. Ce que nous demandons, c’est simplement de récupérer notre argent.”- lors d’un sommet de la Communauté Économique Européenne 1979
  • “Pour ceux qui attendent avec impatience la phrase médiatique favorite, celle du volte-face, je n’ai qu’une chose à dire : Vous changez le cap si vous le voulez. La dame n’est pas du genre à faire marche arrière.” – à ceux qui la pressent de changer sa politique économique contre le fort taux de chômage lors de la conférence annuelle du parti conservateur, en octobre 1980
  • “C’est un jour que je n‘étais pas censé vivre.” – aux journalistes le jour suivant l’attentat mortel des indépendantistes irlandais en 1984 auquel elle a survécu à la conférence du Parti conservateur
  • “Non! Non! Non!” au Parlement en 1990, le point culminant d’un éclat anti-européen qui a poussé Geoffrey Howe à quitter son poste de vice-PM et lancé ensuite un appel à contester Thatcher
  • “Je me bats. Je me bats pour gagner.” – en novembre 1990, après n’avoir pas réussi à gagner suffisamment de voix pour éviter un second tour à l‘élection du Parti conservateur. Elle a démissionné le jour suivant
  • “C’est un drôle de vieux monde.” – à propos de sa décision de démissionner en 1990

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : les enquêteurs de l'ONU sur les armes chimiques prêts à être déployés