DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Nord : le régime encourage les étrangers à quitter la Corée du Sud


Corée du Nord

Corée du Nord : le régime encourage les étrangers à quitter la Corée du Sud

La “guerre psychologique” du régime nord-coréen bat son plein. La phase d‘évacuation de la zone industrielle de Kaesong est en cours. Il faudra du temps car 53.000 employés doivent être évacués. La télévision d’Etat laisse le robinet de la propagande grand ouvert. Le communiqué du jour est direct : “La péninsule coréenne se dirige vers une guerre thermo-nucléaire”. Le régime de Kim Jong-Un invite donc les entreprises étrangères et les touristes à quitter rapidement la Corée du Sud.

Au Japon, les autorités ne veulent rien laisser au hasard, et préfèrent prendre les menaces nord-coréennes au sérieux. “Nous ferons ce qui est nécessaire avec les autres pays concernés par la crise, indique le Premier ministre Shinzo Abe. Nous ferons tout pour protéger la vie et assurer la sécurité des Japonais”. Deux lanceurs de missiles Patriot ont été installés dans le centre même de Tokyo, et d’autres devraient être déployés. Des destroyers naviguent aussi en mer du Japon.

Estimations de la puissance militaire nord-coréenne


  • 1 000 missiles, toutes portées confondues : Rodong-1 (portée 1 300 km), Taepodong-1 (2 500 km) testés et réussis ; Musudan-1 (3 000 km+) jamais testé publiquement ; Taepondong-2 (6 700 km+) un test échoué

  • Une capacité balistique qui permet au régime d’équiper ses missiles de charges conventionnelles ainsi que de charges chimiques. Toutefois, pas encore de capacité d’accoupler une tête nucléaire à l’un de ses missiles

  • Au moins trois sites nucléaires ; trois essais nucléaires (2006, 2009, mars 2013). Le régime possèderait assez de plutonium pour au moins six bombes nucléaires

  • Armes chimiques : anthrax, gaz moutarde, sarin, phosgène… (estimées entre 2500 et 5000 tonnes). Un programme de développement d’armes bactériologiques est également en cours mais son stade de développement reste inconnu

  • 13 500 tonnes d’artillerie, 70 sous-marins, 420 navires de guerre et 820 avions de combat

  • Les troupes rassemblent plus d’un million de soldats et quasiment huit millions en réserve


Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irlande du Nord : Margaret Thatcher reste haïe par les républicains