Skip to main content

La matière noire, partie invisible de l’univers, deviendrait-elle moins énigmatique?
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook
| Partager cet article
|

Le 3 avril dernier, le prix nobel de physique 1976 Samuel Ting a présenté les résultats de l’expéréience internationale AMS-02. Cet appareil relié à la Station Spatiale Internationale détecte l’ensemble des rayons cosmiques. Durant 18 mois, ils ont observés parmi ces rayonnements des excès d’anti-électrons, ou positons. Comment interpréter cette anomalie? La relier directement à la présence de matière noire? Ou aux étoiles à neutrons, ou pulsars, ces débris d‘étoiles massives?

La réponse pourrait venir du Laboratoire national du Gran Sasso, en Italie, protégé sous 1400 mètres de roches.
Ce lieu abrite l’Institut national de physique nucléaire, où a été mis en place Darkside 50, un programme de détection de particules à l’origine de la matière noire.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
| Partager cet article
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?