DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pyongyang fait monter la tension d'un cran


Corée du Nord

Pyongyang fait monter la tension d'un cran

Ce mardi, Kim Jong Un a de nouveau agité la menace d’une “guerre thermo-nucléaire” et mis en garde les étrangers qui se trouvent en Corée du Sud. Le leader nord-coréen les a appelés à envisager de quitter le pays, et estime ne plus pouvoir garantir la sécurité des missions diplomatiques dès demain. Plus de 50 000 employés ont été retirés du site intercoréen de Kaesong. Mais pour l’instant, aucun Etat n’a procédé à l‘évacuation de son personnel. Deux missiles de moyenne portée sont déjà positionnés sur la côte est nord-coréenne. Deux autres, d’une portée de 3 à 4000 km, ont été installés sur des véhicules. Les tirs pourraient atteindre la Corée du Sud, l‘île américaine de Guam, dans le Pacifique, et le Japon. Tokyo, qui a déjà pris ses dispositions pour intercepter d‘éventuels missiles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Iran : tremblement de terre meurtrier près de la seule centrale nucléaire du pays