DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : un réseau d'extrême-droite découvert dans plusieurs prisons

Vous lisez:

Allemagne : un réseau d'extrême-droite découvert dans plusieurs prisons

Taille du texte Aa Aa

Les autorités allemandes ont annoncé avoir mis au jour un réseau néo-nazi dans plusieurs prisons du pays. “D’après les éléments que nous avons saisis lors des perquisitions dans les cellules, explique Jörg-Uwe Hahn, ministre de la Justice pour le Land de Hesse, il semble que la structure existante ou qui était sur le point d‘être créée n’a pas qu’une dimension régionale, mais elle a une dimension nationale”.

Ces prisonniers militants d’extrême-droite échangeaient des messages codés, en laison avec un groupe néo-nazi appelé NSU (Nationalsozialistischer Untergrund). Une des fondatrices de ce groupe, c’est Beate Zschaepe. Avec plusieurs complices, elle aurait tué dix personnes dont huit ressortissants turcs, entre 2000 et 2006. Des faits pour lesquels elle doit être jugée à partir de mercredi prochain à Munich.

Ce procès suscite un vif intérêt en Allemagne et à l‘étranger. Le problème, c’est que le nombre de places dans le tribunal est limité. Conséquence : pratiquement aucun média étranger, et notamment turc, n’a pu obtenir d’accréditation pour suivre ce procès, ce qui suscite une vague d’indignation.