DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'hommage des parlementaires britanniques à Margaret Thatcher


Royaume-Uni

L'hommage des parlementaires britanniques à Margaret Thatcher

Le Parlement britannique s’est réuni mercredi en session extraordinaire pour rendre hommage à Margaret Thatcher, décédé lundi à l‘âge 87 ans. Le Premier ministre, David Cameron, a salué le parcours exceptionnel de son illustre prédécesseur : ‘‘A une époque où il était difficile, pour une femme, de devenir membre du Parlement, où il était presque inconcevable de diriger le Parti conservateur, et où, de son propre aveu, il était pratiquement impossible de devenir Premier ministre, Margaret Thatcher a fait les trois.’‘

David Cameron a également rappelé quelques anecdotes, qui n’ont pas manqué de faire sourire les parlementaires. ‘‘Sa carrière aurait pu emprunter une voie différente. Dans les années 1940, avant qu’elle se lance en politique, celle qui s’appelait alors Margaret Roberts avait postulé à un emploi dans une entreprise pharmaceutique. La direction avait rejeté sa candidature, en ajoutant cette mention : cette femme est obstinée, et dangereusement entêtée.’‘

L’opposition travailliste a tenu, elle aussi, à saluer la carrière de Margaret Thatcher, mettant de côté, le temps d’un hommage, ses divergences politiques. ‘‘Le Premier ministre, le vice-Premier ministre, et moi-même, avons tous débuté notre carrière dans les années 1980, quand les programmes politiques étaient pour ou contre l’action de Margaret Thatcher. Trente ans après, les Britanniques parlent encore de son héritage’‘, a déclaré le leader du Labour Ed Miliband.

Les obsèques de Margaret Thatcher auront lieu mercredi prochain à la cathédrale Saint-Paul de Londres, en présence de la reine d’Angleterre. L’ex-Premier ministre recevra les honneurs militaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : F. Hollande annonce les grandes lignes de son plan de moralisation de la vie politique