DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"The Week-End", film allemand de Nina Grosse


cinema

"The Week-End", film allemand de Nina Grosse

En partenariat avec

C’est l’histoire d’un homme qui sort de prison.
Un ancien de la Fraction Armée Rouge, resté 18 ans derrière les barreaux.
Il s’appelle Jens, et le temps d’un week-end organisé par sa soeur, il va retrouve son ancien amour, Inga, leurs fils, Gregor, mais aussi le nouveau mari.

L’ancien terroriste va aussitôt cherché à savoir qui l’a dénoncé.

“The Week-end” est Réalisé par Nina Grosse, et c’est l’actrice allemande Katja Riemann qui interprète l’ancienne petite amie.

“ C’est une personnalité très éloignée de la mienne, reconnait-elle. Donc d’un côté il fallait que j’aille vers ce personnage pour m’en rapprocher, mais il fallait aussi qu’il résonne en moi, donc je suis un peu à la charnière entre les deux… Mais quand on fait ce métier depuis plusieurs années, c’est ce genre de rôle qui est vraiment intéressant, car c’est un défi. On se demande si on va y arriver ou pas.”

Le rôle principal a été confié à Sebastian Koch, un choix visiblement approuvé par Bernhard Schlink, l’auteur du roman “Das Wochenende”, paru en 2008, et que la réalisatrice Nina Grosse a choisi d’adapter au cinéma.

“Dans cette version, résume le romancier, des parties ont été supprimées mais certains aspects ont été accentués, ce qui fait que le film est moins politique que le livre,et plus centré sur les relations humaines. Et le casting est exceptionnel.”

“C’est un film pour le cinéma, qui doit être vu sur grand écran, recommande l’acteur Sebastian Koch. Car quand il y a des non-dits, la qualité du cinéma fait qu‘à travers les images, vous avez des humeurs, des pensées, des émotions, et c’est ce que ce film réussit à merveille, c’est un très bon film.”

La Première de “The Weekend” a eu lieu à Berlin, souhaitons lui le même succès qu’une autre adaptation d’un roman de Bernhard Schlink, “The Reader”.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

La Dame de fer immortalisée par Meryl Streep