DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vladimir Poutine durcit le ton à l'égard des ONG en Russie


Russie

Vladimir Poutine durcit le ton à l'égard des ONG en Russie

Son ministère de la Justice a lancé hier des poursuites contre l’association russe Golos. Cette dernière est accusée de ne pas s‘être inscrite au registre des “agents de l‘étranger” comme le veut la loi controversée
entrée en vigueur fin 2012.

Pour Grigory Melkonyants, le directeur adjoint de Golos qui a notamment alerté sur des fraudes lors de la réélection de Poutine, cette décision judiciaire est une décision politique :

“Si un citoyen étranger envoie un rouble sur le compte bancaire d’une ONG, même si l’organisation elle-même n’a aucune idée de ce que, dès que le ministère de la Justice dit ‘OK, vous avez reçu de l’argent d’un citoyen étranger – vous devez vous inscrire en tant qu’agent étranger. Et l’ONG ne peut même pas répondre. On peut faire de n’importe quelle ONG un agent étranger, et nous voulons montrer cette absurdité à l’opinion publique devant un tribunal et même devant la Cour constitutionnelle s’il le faut”.

Golos risque une amende allant jusqu‘à 500.000 roubles (12.180 euros). Aucune ONG n’a pour le moment accepté de se faire enregistrer sur ce registre.

Le terme d’“agent de l‘étranger” était appliqué aux opposants réels ou supposés à l‘époque stalinienne et la main de fer de Vladimir Poutine qui ne cesse de se durcir à l’encontre des droits de l’Homme n’est pas sans rappeler la période de la guerre froide durant laquelle il fut espion.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crise politique en Italie : Bersani a rencontré Berlusconi