DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Andalousie: un décret permet d'empêcher les expulsions immobilières


Espagne

Andalousie: un décret permet d'empêcher les expulsions immobilières

En Andalousie, un nouveau décret permet à la justice d’empêcher les banques d’expulser les habitants des logements qu’elles veulent faire saisir. Les anciens propriétaires fortement endettés pourront y demeurer pendant maximum trois ans. La constitutionalité du décret entrant en vigeur ce jeudi divise cependant les juristes.

“Nous agissons de façon juste et nous évitons les expulsions.” affirme Elena Cortès, la ministre du logement du gouvernement andalou. “Le changement est radical car nous allons à la racine du problème. On est arrivé ici à 45 expulsions par jour en Andalousie et entre 700 000 et 1 million de logements vides dans notre communauté autonome à cause d’un processus de mercantilisation agressive qui limite le logement à un produit financier faisant l’objet de spéculation.”

Le décret décidé il y a deux jours par le gouvernement de gauche prévoit aussi des amendes pour les banques ou les sociétés immobilières refusant de louer les logements vides dont elles disposent. Elles peuvent aller jusqu‘à 9000 euros.

Le mois dernier, la Cour européenne de justice avait justement condamné l’Espagne à propos de sa loi sur les expulsions immobilières.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël : les femmes veulent être égales aux hommes dans la prière