DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Robot Rockers : tout en métal

Vous lisez:

Robot Rockers : tout en métal

Taille du texte Aa Aa

Voici Compressorhead…
Trois ,usiciens dans leur tenue de scène la plus rudimentaire.
Hard rock, heavy metal, ces robots comptent bien apporter leur touche particulière : riffs de guitare prodigieux ou figures rythmiques élaborées par des androïdes conçus avec quatres bras.

Ils se sont dévoilés à Francfort, lors du Music Fair qui rassemble de nombreux acteurs de la production musicale ou de fabricants d’instruments…
Le projet allie notamment la créativité un berlinois et le soutien d’une grande marque de guitare.

Boris Loehe, responsable chez Gibson Europe, narre cette rencontre :

“Un jour, ils ont frappé à la porte et ils ont dit :” vous êtes une bonne marque de guitare et nous on joue aussi sur des Gibson, on pourrait travailler ensemble”? C‘était une sacrée coïncidence car nous essayons d‘être créatifs – on venait de robotiser nos guitares de manière à ce qu’elles s’accordent automatiquement – donc pour nous, le projet était évident, et c’est pourquoi on leur a dit oui!”

Créés à partir de morceaux de ferraille recyclés, ils peuvent être très performants, d’une précision inégalée à la basse dit-on, quant au guitariste, il lui arrive de jouer avec 78 doigts.

“ Ce sont des robots vraiment spéciaux, reprend Boris Loehe, avec leur look sauvage, un peu carré, un peu avant-gardiste, ils sont aussi un peu sales, bref ils collent très bien à ce genre de musique, et le public peut s’identifier à eux. Compressorhead a fait sa première scène au Festival de métal d’Australie, et ça a très bien fonctionné.”

Une nouvelle génération de rockers, et peut-être un nouveau slogan : métal, électricté, et rock n roll!