DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

42, l'histoire de deux sportifs qui se sont battus contre le racisme

Vous lisez:

42, l'histoire de deux sportifs qui se sont battus contre le racisme

Taille du texte Aa Aa

Le film 42 retrace l’histoire de deux hommes qui se sont battus contre le racisme aux Etats-Unis. Branch Rickey, le président du club de Baseball des Brooklyn Dodgers, qui a intégré le premier afro-américain dans la ligue majeure de Baseball, Jackie Robinson. Interprété par Chadwick Boseman, ce sportif a ébranlé l’idéologie raciste du baseball américain, un certain 15 avril 1947. “J’ai entendu parlé de Martin Luther King et de Jackie Robinson à peu près à la même époque. Ils vont de paire quand vous abordez le sujet des droits civiques”, explique l’acteur.

A cette époque, le racisme était omniprésent dans le baseball. Même les autres joueurs des Brooklyn Dodgers étaient d’une violence rare à l’encontre de leur coéquipier noir. “Il a porté le flambeau. Et il l’a porté tout seul pendant un certain temps avant que d’autres puissent lui apporter leur soutien. Et ce qu’il a commencé n’est pas encore tout a fait fini. Le spectre du racisme n’a toujours pas disparu. Nous l’avons seulement attenué, mais la menace existe toujours. Et nous devons continuer à la combattre” ajoute Chadwick Boseman.

Le président du club Branch Rickey va passer outre la vieille tradition de ne pas engager de joueurs noirs. Lors d’une discussion de trois heures en aout 1945, le coach demande à Robinson d’affronter la haine raciale sans répliquer, en échange de quoi il serait engagé. Une proposition que le joueur accepte, entamant ainsi sa lutte contre le racisme. “Nous l’avons vaincu. Nous avons changé les choses. On a reconnu que c‘était quelque chose de mal, et grâce à l’engement de ces deux hommes, les choses ont évolué. Et il y a encore du travail. Nous devons provoquer le changement. Mais sans ce qu’il s’est passé dans le baseball, le mouvement des droits civiques aurait mis beaucoup plus de temps à se developper”, estime Harrison Ford, qui interprète le président du club.

Ce film nous renvoie à l‘époque où le racisme était omniprésent et toléré aux Etats-Unis. 42, c’est le maillot que portait Jackie Robinson, et aujourd’hui, pour lui rendre hommage , ce numéro n’est plus attribué à d’autres joueurs… 42, c’est ce joueur de baseball noir qui a ouvert le chemin vers la tolérence…