DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Eurogroupe dit oui à Chypre et réduit la charge du Portugal et de l'Irlande


économie

L'Eurogroupe dit oui à Chypre et réduit la charge du Portugal et de l'Irlande

Les ministres des Finances de la zone euro ont dit d’accord vendredi à Dublin au renflouement de 10 milliards
d’euros accordé à Chypre par la troïka de ses créanciers.
De son côté Chypre devra donc lever 13 milliards d’euros et non plus sept milliards dont la majorité par une réduction drastique de son sytème bancaire, mettre en place des réformes structurelles, augmenter les impôts et réduire les dépenses publiques.

“Je veux saluer aujourd’hui l’accord politique sur le programme d’aide à Chypre a déclaré Olli Rehn, le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires et j’espère qu’il sera possible de compléter ce processus d’ici la fin de la prochaine semaine”.

Plusieurs parlements nationaux vont désormais se prononcer sur ce plan d’aide la semaine prochaine.
Les 17 de l’Eurogroupe ont également pris une décision qui va satisfaire le Portugal et l’Irlande car elle va assouplir les échéances de remboursement de ces deux pays à leurs partenaires européens.

“La Troïka et le fonds européen de stabilité financière ont proposé d’augmenter de sept années les maturités moyennes des prêts octroyés, a déclaré le Président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem, dans le but d’adoucir les remboursements et de réduire les besoins de refinancement des deux pays”.

Ces prêts sont ceux accordés par les partenaires européens à l’Irlande qui a reçu le premier versement d’une aide de 85 milliards d’euros fin 2010, et au Portugal bénéficiaire d’un plan d’aide de 78 milliards en mai 2011. Ces deux pays auront donc sept années supplémentaires pour rembourser ce prêt. Ce qui suppose une baisse du montant des remboursements annuels. Désormais la fin du prêt irlandais courra jusqu’en en 2030 et jusqu’en 2033 pour le Portugal.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Les besoins financiers de Chypre seront probablement plus élevés