DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Repenser l'école pour éviter le décrochage

Vous lisez:

Repenser l'école pour éviter le décrochage

Taille du texte Aa Aa

La rupture scolaire touche jusqu‘à 58% des élèves dans certains pays de l’OCDE et près d’un jeune sur 6, âgé de 16 à 20 ans, dans l’Union européenne.
L’intelligence et les bonnes notes ne permettent pas toujours de l‘éviter. La pression des camarades peut aussi forcer certains à jeter l‘éponge. A Grenoble en France, Jennifer a quitté le système éducatif en seconde professionnelle après avoir été harcelée par plusieurs camarades de son lycée. Aujourd’hui, elle suit une formation pour devenir animatrice pour enfants. Une filière qu’elle avait pourtant demandée en priorité, à la fin de la troisième, mais elle avait été orientée vers une section couture.

Comprendre pourquoi ces jeunes décrochent et trouver le moyen de les remettre sur le chemin de l‘éducation sont deux questions essentielles. Les inciter à gagner en expérience est une réponse comme nous l’avons vu avec Jennifer. Mais qu’en est-il du système lui-même ? Faut-il le réformer et repenser l’approche des professionnels de l‘éducation vis-à-vis des décrocheurs ? Pour le français Joël Bonamy, spécialiste des questions d‘éducation, la réponse est oui. Il estime que pour prévenir l‘échec, il faut se concentrer sur les compétences des élèves et non sur leurs lacunes et leur donner confiance en eux.
Le site de FREREF, l’organisation de Joël Bonamy : http://www.freref.eu/

A des milliers de kilomètres de l’Union européenne, l’Afrique du Sud tente de maintenir à flot son système éducatif. D’après de récents rapports, le pays se classe 133ème sur 142 pays dans ce domaine. De nombreux jeunes quittent ainsi, l‘école en raison des mauvaises conditions d’enseignement. Mais il ne faut pas céder au pessimisme. L’Américaine Molly Blank a réalisé une série documentaire : “Schools that work” sur 14 écoles où l’on se bat pour réussir. C’est le cas du lycée du township de Masiphumelele dans l’ouest du Cap qui avec près de 1200 élèves, peut s’enorgueillir d‘être l’un des meilleurs du pays.

L’Institut africain d’Afrique du Sud, Développement par la connaissance : http://www.ai.org.za