DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La grippe aviaire H7N9 se propage-t-elle en Chine ?

Vous lisez:

La grippe aviaire H7N9 se propage-t-elle en Chine ?

Taille du texte Aa Aa

Un cas de grippe aviaire H7N9 a été repéré vendredi à Pékin, sur une petite fille de sept ans. Elle a été hospitalisée et son état général est stable. Ses parents, des marchands de volailles, qui ont sans doute été en contact avec des oiseaux malades, ont été placés en quarantaine.

La capitale chinoise se trouve à plus d’un millier de km de l’autre mégalopole du pays, Shanghai, où ont été enregistrés les premiers cas de ce virus qui a jusqu’ici contaminé 43 personnes, dont onze sont décédées.

Des mesures de décontamination ont été prises dans ces deux villes pour tenter d’empêcher la contagion entre oiseaux. Comme la fermeture de marchés aux volailles, l’abattage de dizaines de milliers de volatiles… et l’interdiction des courses et lâchers de pigeons, une pratique populaire en Chine.

Cette maladie est difficilement repérable sur les animaux, car ceux touchés n’affichent pas de symptômes visibles. L’ampleur de la contamination demeure donc un mystère. Et les scientifiques redoutent
une mutation virale permettant la transmission humaine et entraînant alors une pandémie. Et ce, même si l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) assure qu’il n’y a aucune preuve d’une telle possibilité de transmission du virus H7N9…