DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La résurrection de Rafael Nadal

Vous lisez:

La résurrection de Rafael Nadal

Taille du texte Aa Aa

Après une longue blessure qui l’a tenu éloigné des courts et des prestigieuses compétitions (Jeux Olympiques de Londres, US Open et Open d’Australie) pendant huit mois, le prodige espagnol est revenu dans le circuit de la plus belle des manières. Depuis février, il enchaine les bonnes performances et les victoires qui font de lui le favori du premier master 1000 sur terre battue de la saison à Monte-Carlo.

Après un bon début de saison en 2012, «Rafa » devient en juin le recordman du nombre de victoires de Roland-Garros et remporte son septième succès sur la terre battue de la porte d’Auteuil. Quand arrive Wimbledon, le champion espagnol s’incline au deuxième tour face au tchèque Lukas Rosol (100ème au classement ATP) et annule sa participation aux Jeux Olympiques de Londres. Avec une blessure à son genou gauche, qu’il traine depuis quelques années, Nadal est contraint de s’arrêter pour se soigner, on ne le reverra plus de l’année.

Début 2013, le taureau de Manacor repousse à nouveau l’échéance de son retour et rétrograde à la cinquième place mondiale. C’est finalement à l’Open du Chili en février dernier, que le puissant gaucher revient dans le circuit. Il atteint la finale mais s’incline face à l’Argentin Horacio Zeballos (39ème à l’ATP), seul et unique joueur à l’avoir battu depuis.

Almagro (12ème), Ferrer (4ème) ou encore Federer (3ème), tous s’inclinent face au roi de l’ocre. Après avoir vaincu Del Potro (7ème) en finale du master 1000 d’Indian Wells, Nadal a fait le choix de ne pas se rendre à Miami pour mieux préparer Monte-Carlo et remporter, peut-être, sa neuvième victoire sur le rocher. A 26 ans seulement.