DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce va recevoir une nouvelle tranche de son prêt

Vous lisez:

La Grèce va recevoir une nouvelle tranche de son prêt

Taille du texte Aa Aa

L’accord que viennent de conclure en Grèce la Troïka des créanciers et le gouvernement grec va permettre le déblocage en plusieurs fois de plus de 8 milliards d’euros. La clé de cet accord a été le compromis, tant au sein de la coalition droite-gauche du gouvernement qu’entre l’exécutif et la Troïka sur le dégraissage de la fonction publique réclamé par les créanciers.

“Alors que l’insécurité et l’angoisse impactent le monde, a affirmé le premier ministre grec Antonis Samaras, la Grèce est en train d‘être stabilisée et notre situation est renforcée. Tard dans la nuit, nous avons trouvé un accord pour un prochain versement de 2,8 milliards d’euros et le chemin est libre pour le versement au mois de mai de 6 autres milliards”.

Cette réduction du nombre des fonctionnaires a été fortement contesté dans un pays dont les pratiques de clientélisme durent depuis des décennies, un pays également traumatisé par l’envolée du chômage à plus de 27% de la population active.

C’est le rejet par la Cour constitutionnelle portugaise de mesures d’austérité mises au point par le gouvernement de coalition pour respecter les engagements de réduction des déficits, qui motive aujourd’hui le retour des représentants de la Troïka à Lisbonne.
Le rejet de plusieurs mesures va priver l’exécutif portugais d‘économies estimées à 1,3 milliard d’euros.
Pour les remplacer en partie, le gouvernement de Pedro Passos Coelho a décidé de réduire cette année les dépenses publiques de plus d’un milliard d’euros : c’est ce que sont venus lundi examiner les représentants de la troïka Commission européenne, FMI et BCE.