DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat de Boston : des témoins racontent la panique

Vous lisez:

Attentat de Boston : des témoins racontent la panique

Taille du texte Aa Aa

C’est au début de l’après-midi à Boston, vers 14H40 lundi, que la première bombe a sauté, au bord de l’avenue empruntée par les marathoniens. Il n’y a eu que 13 secondes d’intervalle entre les deux énormes détonations. Les engins explosifs avaient été placés tout près de la ligne d’arrivée du marathon, à 50 mètres et à 100 mètres. Et bien évidemment, c’est là que les spectateurs étaient les plus nombreux, des dizaines de milliers à attendre les coureurs, les uns après les autres.

“J’ai ça dans la tête. Je n’oublierai jamais le bruit et les images, quand j’ai voulu m’approcher du lieu de l’explosion, témoigne un photographe, et que la seconde déflagration a eu lieu”. “C’est si terrible quand il y a une bombe, puis deux bombes, et vous ne savez pas où elles étaient, dit un jeune homme. Vous ne savez pas vraiment dans quelle direction courir, car une troisième explosion peut avoir lieu”. “J’ai peur que ça change l’organisation des marathons pour toujours”, réagit un coureur. Boston pleure notamment la mort d’un petit garçon de huit ans. Il a été tué alors qu’il attendait que son père franchisse la ligne d’arrivée. Sa petite soeur a perdu une jambe.