DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les derniers adieux à Londres de Margaret Thatcher


Royaume-Uni

Les derniers adieux à Londres de Margaret Thatcher

Monstre sacré du XXe siècle, Margaret Thatcher aura eu des funérailles en grande pompe, ressemblant furieusement à des cérémonie d’Etat sans en avoir le nom, de la même ampleur en tous les cas que celle de Winston Churchill il y a un demi-siècle.

Après avoir passé la nuit dans une chapelle du Palais de Westminster, le parlement, c’est recouvert du drapeau britannique que le cercueil de l’ancienne Première ministre, décédée le 8 avril, a pris la route en corbillard en direction de la cathédrale Saint-Paul, le lieu de la cérémonie. Dès le matin, 2.000 invités triés sur le volet prenaient place dans l’imposante enceinte de l‘édifice. 170 pays représentés, tous les anciens premiers ministres présents, autour de David Cameron, et tous les membres du gouvernement actuel, tandis que le convoi funéraire se dirigeait vers l‘église de Saint Clement Danes, la chapelle de l’Armée de l’air, ou le cercueil, simplement décoré d’une couronne de fleurs blanches, allait être placé sur un affût de canon par tous les représentants des corps de l’armée.

Hommage militaire rendu, puis 19 minutes de procession jusqu‘à Saint-Paul, au coeur de la city, un coup de canon tiré chaque minute depuis la tour de Londres, Big Ben mise en sourdine pour l’occasion. La possibilité pour les britanniques qui le souhaitaient d’honorer l’ancienne dirigeante tout au long du trajet.

Car même si celle-ci laisse une image contrastée, c’est à l’envergure politique sans égale d’une personnalité qui indéniablement a marqué son époque que l’on a rendu hommage ce matin. Tony Blair, son héritier de la troisième voie, et bien-sûr la reine Elisabeth, arrivée avec le duc d’Edimbourg, et qui n’avait pas assisté aux obsèques d’un premier ministre depuis celles de Churchill.

A Saint-Paul, le convoi funéraire était accueilli par une haie d’honneur des Gardes Gallois, et comme Margaret Thatcher le souhaitait, des vétérans des Malouines étaient présents dans les rangs des militaires multi-armées pour ouvrir la marche du cercueil au coté de la famille.

Une heure de cérémonie, ouverte par le doyen de Saint Paul, le Révérend Ison. Amanda, la petite fille de Margaret Thatcher, et David Cameron firent chacun à leur tour une lecture de l’Evangile.

Dans son sermon, l’évêque de Londres Richard Chartres dira: “Après les tempêtes d’une vie menée dans le tourbillon des controverses, voici le calme revenu. Les tempêtes des opinions divergentes se sont concentrées sur Mme Thatcher, qui est devenue une figure symbolique, une entité. Mais maintenant, la dépouille de la vraie Margaret Ilda Thatcher est ici, ce sont ces funérailles. Ici gît quelqu’un d’entre nous”.

Des obsèques qu’avaient largement anticipées l’ancien Premier ministre, qui avait choisi elle même les textes religieux et les chants, souvent patriotiques.

Une crémation devait se dérouler en privé à l’issue de la cérémonie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Nouvelle-Zélande légalise le mariage homosexuel