DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une grève de la faim qui dérange Israël

Vous lisez:

Une grève de la faim qui dérange Israël

Taille du texte Aa Aa

Des militants palestiniens en train de couper les barbelés d’un camp militaire israélien: une action symbolique en cette journée du prisonnier, célébrée chaque année en Cisjordanie.
Ils entendent dénoncer le sort des 4800 palestiniens détenus dans des prisons israéliennes. Trois mille d’entre eux jeûnent ce mercredi et neuf autres viennent d’entamer une grève de la faim illimitée en solidarité avec Samer al-Issawi. Ce Palestinien de 32 ans jeûne depuis plusieurs mois. Il est hospitalisé et sa famille craint le pire. “J’espère que tous les prisonniers seront libérés surtout mon fils Samer qui peut mourir à tout moment explique sa mère. Il n’y a aucune loi au monde qui empêche une mère ou une famille de rendre visite à un fils prisonnier,qui est en grève de la faim depuis 271 jours, et qui se trouve en danger.”

Sa mort pourrait provoquer une nouvelle flambée de violence dans les territoires. Du coup Israéliens et Palestiniens cherchent un compromis pour qu’il cesse son jeûne.
Deux prisonniers palestiniens sont morts cette année dans des prisons israéliennes.