DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kosovo/Serbie : l'accord se fait attendre

Vous lisez:

Kosovo/Serbie : l'accord se fait attendre

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain d’un nouvel échec des négociations entre Serbes et Kosovars, le Parlement européen tente de faire pression. Il a adopté un rapport consacré à la Serbie mais qui appelle les deux parties à tout faire pour s’entendre.
Malgré 14 heures de négociations sous l‘égide de la haute représentante européenne, les premiers ministres kosovar et serbe ont quitté Bruxelles la nuit dernière en se rejetant la faute.

“ La proposition de la baronne Ashton était claire, et nous l’avons acceptée sans le moindre changement “ , a assuré Hashim Thaçi. “ Mais comme les fois précédentes, c’est la Serbie qui a refusé. “

Pour le Serbe Ivica Dacic, le sort de la minorité serbe du nord du Kosovo est encore loin d‘être résolu.

“ Il est évident que Pristina n’est pas encore prête à aller au bout du chemin et fait de l’obstruction. Elle menace même de résoudre le problème du nord du Kosovo par d’autres méthodes. “

La minorité serbe rejette l’autorité de Pristina depuis l’indépendance du Kosovo en 2008. La proposition européenne prévoit une autonomie et des compétences policières et judiciaires pour cette minorité, comme le réclame Belgrade. En revanche, la Serbie refuse mordicus l’idée que le Kosovo puisse adhérer en tant qu’Etat indépendant à des organisations internationales comme les Nations Unies. Les deux parties devraient toutefois se retrouver ce vendredi, signe qu’un accord est encore possible.