DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le FMI plaide pour des politiques créatrices d'emplois

Vous lisez:

Le FMI plaide pour des politiques créatrices d'emplois

Taille du texte Aa Aa

D’habitude, les réunions du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale suscitent de grandes manifestations. Mais ce samedi à Washington, seuls quelques éthiopiens ont fait entendre leur voix contre ce qu’ils estiment être un traitement injuste de leur pays par les puissances de la finance internationale.

Juste en face, à l’intérieur du siège hautement sécurisé du FMI, l’atmosphère était plus posée. Les dirigeants du FMI ont reconnu l‘émergence d’une reprise, mais inégale. Les Européens sont notamment sous la pression de leurs partenaires pour relancer la croissance et desserrer l‘étau des politiques d’austérité.

Christine Lagarde a insisté sur le besoin aigu de créer des emplois, reconnaissant les efforts des dirigeants politiques en la matière, notamment pour répondre aux demandes des jeunes.

Le ministre allemand des finances a reconnu que la croissance en Europe n‘était pas satisfaisante, mais a mis en garde contre des attentes irréalistes à ce sujet.

Parmi les recommandations du FMI, une réforme du secteur financier apparaît comme une priorité. Pour l’institution, les économies avancées doivent trouver l‘équilibre entre les attentes de leurs populations et des réformes indispensables.

“Le message central de cette réunion du printemps est le suivant: il n’y a pas de recette magique ou de solution globale pour s’attaquer aux défis à relever. Mais ce dont on a le plus besoin est de confiance et de prévisibilité. Les marchés ont besoin de savoir que les hommes politiques sont sur la bonne voie.” assure Stefan Grobe, notre correspondant à Washington.