Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Election en Tunisie: un assaillant tué lors d’une attaque contre des militaires (ministère) – AFP
Comment trouver l’emploi de ses rêves
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook

Chercher un emploi est un travail à temps complet. Alors que le chômage frappe de nombreux jeunes en Europe, les diplômés ont bien conscience que les opportunités sont rares. Dans un tel contexte, comment décrocher le poste de ses rêves ?
Comme bien d’autres représentants de leur génération en Europe, cette question agite des milliers d‘étudiants au Trinity College à Dublin.
En Irlande, près d’un jeune sur trois est sans emploi.

Sean Gannon dirige le service d’orientation professionnelle du Trinity College. D’après lui, “l’astuce, c’est tout d’abord d’avoir une idée parfaitement claire de votre emploi de rêve, mais aussi des compétences nécessaires pour décrocher un tel poste. La deuxième chose,” poursuit-il, “c’est de tenir compte du rôle des réseaux sociaux dans tout le processus de recherche d’emploi et d‘être conscients des possibilités que vous offrent Twitter, LinkedIn, etc.”

En recherche active d’emploi : Ronan Kelly, 24 ans, titulaire d’un master en commerce et entrepreneuriat. Il avoue vivre des moments difficiles : “scruter les offres toute la journée, c’est terrible, lamentable,” lance-t-il, “ce n’est pas drôle, c’est dur et,“ajoute-t-il, “il y a beaucoup d’entreprises qui ne nous préviennent même pas quand on n’est pas retenu ou elles ne nous disent pas pour quelle raison.”

Mais que recherchent vraiment les employeurs potentiels ? Sean Gannon du Trinity College nous apporte quelques éléments : “quand on fait des enquêtes auprès des entreprises, elles ne mettent pas l’accent sur la formation en soi, mais plutôt sur l’attitude : elles cherchent quelqu’un qui se forme en continu,” souligne-t-il, “donc, vous rejoignez une structure, vous amenez l’ensemble de vos compétences pour occuper cet emploi,” dit-il, “mais vous êtes aussi capables de recevoir une formation supplémentaire.”

Mags Foran, 24 ans, diplômée en marketing, est persuadée comme des milliers d’autres jeunes Irlandais que l’emploi de ses rêves – pour elle, dans une marque de luxe – se trouve à l‘étranger. “Je concentre principalement mes recherches sur la Grande-Bretagne et en ce moment, sur Londres,” explique la jeune femme, “parce que là-bas, il y a beaucoup plus d’opportunités et des relais plus importants comme des agences de recrutement pour lancer une carrière.”
Pour enrichir son CV, Mags vient d’effectuer un stage en Angleterre dans le cadre de Leonardo da Vinci, un programme européen qui finance des projets dans la formation et l’enseignement professionnels. Elle a pu ainsi gagner en compétence dans les domaines de l’entrepreneuriat et la communication.

Irish Education Partners a servi d’intermédiaire. Cet organisme qui met en relation étudiants irlandais et entreprises d’autres pays assure que les employeurs apprécient l’expérience internationale. “Quand vous avez travaillé à l‘étranger, vous avez déjà fait la preuve de votre capacité à communiquer avec des personnes d’autres cultures, dans d’autres langues,” insiste Karen Henry d’Irish Education Partners, “et même si la langue pratiquée est l’anglais,” poursuit-elle, “il y a des compétences spécifiques que les jeunes acquièrent quand ils font un stage à l’international.”

Décrocher l’emploi de ses rêves demande bien souvent, du temps et des efforts. Ronan livre ses conseils à ceux qui comme lui, veulent progresser dans leur voie professionnelle. “Il faut simplement demander de l’aide,” estime le jeune homme, “la pire des choses à faire serait de rester dans son coin, se dire : “pourquoi je n’y arrive pas ?” et en faire un problème personnel. Vous devez en parler à d’autres et comprendre ce que vous devez faire pour pouvoir travailler dans votre secteur,” conseille-t-il avant de conclure : “de nombreux postes à pourvoir ne sont pas rendus public : donc vous pouvez être la bonne personne pour cet employeur, mais il ne vous connaît pas ; alors, on ne sait jamais !”

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :

Consultez les sujets à la une