DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chine: la femme du prix Nobel accuse le régime de vouloir "lui briser les jambes"

Vous lisez:

Chine: la femme du prix Nobel accuse le régime de vouloir "lui briser les jambes"

Taille du texte Aa Aa

“Je ne suis pas libre. (…) Ils veulent me briser les jambes”. Ce sont quelques unes des paroles que Liu Xia est parvenue à prononcer ce mardi en Chine.

La femme du prix Nobel de la paix emprisonné Liu Xiaobo est assignée à résidence depuis que ce prix a été décerné en novembre 2010 à son mari. Son apparition publique dans la banlieue de Pékin est rare. Liu Xia s’est rendue au procès de son frère accusé de fraude. Elle est persuadée que c’est elle que les autorités veulent atteindre en arrêtant son frère. “Ils veulent me briser les jambes, l’une après l’autre. Mais je resterai debout. Je n’ai pas peur”.

“Je me sens physiquement et mentalement épuisée”, a-t-elle également ajouté. Son mari a été condamné en 2009 à 11 ans de prison pour “incitation à la subversion du pouvoir de
l’État”.

Coïncidence ou pas, son apparition intervient peu avant l’arrivée du président français en Chine. Des ONG estiment que le chef de l’Etat français devrait soulever cette question des droits de l’homme.

Avec AP