DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Irak de nouveau endeuillé par la violence sectaire


Irak

L'Irak de nouveau endeuillé par la violence sectaire

Au moins 23 morts dans le nord de l’Irak dans l’assaut des forces anti-émeutes contre un camp de manifestants sunnites.

Selon le ministère de l’Intérieur, l’armée – contrôlée par la majorité chiite – est intervenue après l’expiration d’un ultimatum lancé aux protestataires de la localité d’Houweijah pour qu’ils livrent les assassins d’un soldat tué la semaine dernière.

Les militaires disent avoir ouvert le feu en riposte à des tirs. Mais selon les manifestants, les soldats ont tiré de façon indiscriminée sur le campement et ont incendié les tentes. Bilan : au moins 3 militaires et 20 manifestants tués.

Les proches des victimes sont sous le choc.

“Si les troupes entrent dans les villes, elles feront du sectarisme, s’inquiète un sunnite. Nous appelons le gouvernement à retirer l’armée des villes.”

Les sunnites manifestent depuis fin décembre pour réclamer la démission du premier ministre chiite Nouri al-Maliki et la fin des discriminations contre leur minorité, à laquelle appartenait feu Saddam Hussein.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentat déjoué au Canada : l'Iran nie toute implication