DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quand un tuteur vous aide à progresser


learning world

Quand un tuteur vous aide à progresser

En partenariat avec

Le concept remonte à la Grèce antique, mais il est toujours d’actualité. Le tutorat s’avère un bon moyen de se former. Qu’est-ce qu’un bon tuteur ? Quels avantages tirer de cet échange avec une personne d’expérience qui se propose de nous aider à progresser et à atteindre nos objectifs ?

Le taux de chômage dans le monde arabe atteint environ 15% en moyenne et la main-d’oeuvre disponible est en constante augmentation. D’où l’importance de créer des emplois. Une ONG britannique, MOWGLI y contribue en organisant des tutorats pour les entrepreneurs en herbe. A Beyrouth, Nadine Asmar en a bénéficié lors de la création de sa société. Aujourd’hui, les rôles se sont inversés : elle exerce comme tutrice.

En Allemagne, Nele Graf, professeure d’université, a co-fondé une société de conseil en tutorat dans les entreprises et à l’université et publié un ouvrage sur le sujet. Pour cette spécialiste, le tuteur n’est pas qu’un enseignant : “c’est une personne avec de l’expérience qui,” précise-t-elle, “fournit à une autre qui n’en a pas, des conseils et des exemples tirés de son vécu.”

Au Brésil, nous découvrons que le tutorat peut parfois, susciter un élan créatif. Le célèbre musicien brésilien Gilberto Gil joue en ce moment, le rôle de tuteur pour une chanteuse égyptienne, Dina El Wedidi dans le cadre d’un programme organisé par un institut. L‘échange dure un peu plus d’un an et prend la forme de rencontres, mais aussi de concerts communs.

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Ces populations oubliées