DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Séoul appelle les Sud-Coréens à quitter le site industriel de Kaesong

Vous lisez:

Séoul appelle les Sud-Coréens à quitter le site industriel de Kaesong

Taille du texte Aa Aa

La Corée du Sud a appelé, ce vendredi, sa population à quitter Kaesong, le site industriel intercoréen. Cette décision intervient suite au refus par Pyongyang de renouer le dialogue sur ce dossier.

Le ministre sud-coréen de l’Unification a justifié “une décision inévitable” par “la sécurité des habitants de Kaesong”. Il a affirmé que la Corée du Nord devait “garantir le retour en toute sécurité du personnel sud-coréen”.

Jeudi, la Corée du Sud a laissé 24 heures à Pyongyang pour ouvrir le dialogue avant de le menacer de “mesures significatives” en cas de refus.

Le lendemain, le régime de Kim Jong-un a rejeté l’ultimatum qualifié de “malhonnête” par les autorités nord-coréennes. Pyongyang a ensuite menacé “de prendre des mesures finales et graves” si “les marionnettes sud-coréennes continuent d’aggraver la situation”.

Il reste encore 170 Sud-Coréens à Kaesong. L’enclave du territoire nord-coréen a été fermée par le régime nord-coréen, le 3 avril dernier. Depuis, le Nord interdit aux Sud-Coréens d’accéder au complexe de Kaesong.

Formé en 2004, Kaesong constitue l’unique effort concret de rapprochement intercoréen, après le gel des relations bilatérales en 2010.