DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Islande appelée à renouveler son Parlement et son Premier ministre


Islande

L'Islande appelée à renouveler son Parlement et son Premier ministre

Il y a 4 ans, en pleine crise du secteur bancaire, des milliers d’islandais avaient lancé la “révolution des casseroles”, appelant à la démission des conservateurs.
Une coalition de gauche avait ensuite repris les rênes du gouvernment, avec à sa tête Johanna Sigurdardottir.
Agée de 70 ans, la Première ministre a fait ses adieux, hier, à la vie politique.

Alors que 235 000 islandais sont appelés aux urnes, ce scrutin s’annonce comme celui de l’alternance, et du rajeunissement de la classe politique

A 43 ans, le conservateur Bjarni Benediktsson, est crédité de près de 28% des intentions de vote, soit un peu plus de 3 points d’avance sur le centriste Sigmundur David Gunnlaugsson, 38 ans.
Leurs formations respectives, le Parti de l’indépendance et le Parti du progrès sont toutefois habituées à gouverner ensemble, et devraient former une coalition.

Largement distancée dans les sondages, la gauche paraît sanctionnée.
Trois années d’austérité pour redresser les finances publiques n’ont pas plaidé en sa faveur… Pas très populaire, non plus, le projet d’adhésion à l’Union européenne, lancé en 2009, et qui a suscité le scepticisme voire le rejet dans l’opinion publique islandaise.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un américano-coréen bientôt jugé en Corée du Nord