DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie se dote d'un gouvernement d'union

Vous lisez:

L'Italie se dote d'un gouvernement d'union

Taille du texte Aa Aa

L’Italie a enfin un gouvernement, deux mois après des élections législatives qui, les 24 et 25 février, n’avaient pas pu dégager de claire majorité et avaient ainsi plongé le pays dans une crise politique majeure.

Le dirigeant démocrate Enrico Letta a accepté samedi le poste de président du Conseil et il a dans la foulée annoncé la composition de son gouvernement. “C’est une équipe de ministres très compétents, jeunes et qui comprend un nombre record de femmes”, a-t-il commenté. En insistant sur ce dernier point, “l’une de (ses) plus grandes satisfactions”, a-t-il dit. Le gouvernement Letta compte un tiers de femmes…

Le numéro deux de cette coalition gauche-droite, qualifiée de “seul gouvernement possible” par le président Giorgio Napolitano, est Angelino Alfano, qui détient également le ministère de l’Intérieur. Il dirige le parti de Silvio Berlusconi, Peuple de la Liberté (PDL).

Le ministère de l’Economie et des Finances revient à un technicien, Fabrizio Saccomanni, jusqu’ici directeur de la Banque d’Italie. Le portefeuille de la Justice, un poste hautement sensible en raison des démêlés judiciaires de Berlusconi, est occupé par Anna Maria Cancellieri, qui était à l’Intérieur dans le cabinet Monti. Et la nouvelle ministre des Affaires étrangères est une ancienne commissaire européenne, Emma Bonino.

Le président du Conseil et son gouvernement prêteront serment dimanche. Le vote de confiance devant les deux assemblées pourrait alors intervenir lundi.