DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : le gouvernement Letta demande lundi la confiance au Parlement


Italie

Italie : le gouvernement Letta demande lundi la confiance au Parlement

Deux mois après des élections législatives n’ayant dégagé aucune majorité, Mario Monti a enfin pu, dimanche, transmettre formellement le pouvoir à son successeur, Enrico Letta. Le nouveau président du Conseil est aussi le nouvel homme fort du Parti démocrate (PD).

A la tête d’un gouvernement qualifié de “jeune” – la moyenne d‘âge est de 53 ans – et de féminisé – le tiers des ministres -, il demandera lundi après-midi la confiance du Parlement. Son équipe compte des poids lourds politiques, comme Angelino Alfano, le dirigeant de Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi. Il est vice-président du Conseil et ministre de l’Intérieur. Ou l’ancienne commissaire européenne Emma Bonino, aux Affaires étrangères, et Anna-Maria Cancellieri, qui était ministre de l’Intérieur dans le gouvernement Monti,
à la Justice. Tandis qu’un technocrate, le directeur de la Banque centrale d’Italie, Fabrizio Saccomanni, est nommé à l’Economie.

Mais il y a aussi des personnes moins connues. Comme Cécile Kyenge, qui occupe le portefeuille de l’Intégration. Originaire du Congo, elle est la première femme noire de l’histoire italienne à participer à un gouvernement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Arrestation de l'auteur présumé de la cyberattaque contre Spamhaus