DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelles violences confessionnelles en Irak


Irak

Nouvelles violences confessionnelles en Irak

Deux villes au sud de Bagdad meurtries par des attentats ce lundi. Trois voitures piégées ont explosé à Al-Amara et Diwaniya, faisant au moins neuf morts et plus de 50 blessés. Dans la seule ville de Al-Amara, la bombe près d’un marché a tué 7 personnes, dont des femmes.

Depuis mardi en Irak, une nouvelle vague de violences entre sunnites et chiites a fait au moins 230 morts et 350 blessés.
Cet attentat intervient au lendemain d’une décision radicale du gouvernement : le Premier ministre chiite a suspendu les licences de dix chaînes de télé accusées d’inciter au confessionnalisme, espérant réduire les tensions entre communautés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fin des recherches au Bangladesh, l'espoir anéanti