DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Willem-Alexander : coup de jeune sur le trône


Pays-bas

Willem-Alexander : coup de jeune sur le trône

Après trois générations de femmes à la tête du pays, c’est un prince muri par la vie, qui à 46 ans, monte sur le trône, et devrait insuffler un nouveau souffle à une fonction aux attributions très limitées par la constitution.

Sa naissance en 1967, fut accueillie dans l’euphorie par le pays.
Ainé d’une fratrie de trois garçons, il fait preuve très tôt d’un caractère bien trempé. Détestant être sous les feux des projecteurs, il a des relations difficiles avec la presse. Adolescence compliquée, étudiant turbulent, surnommé “le Prince Pils” en référence aux litres de bière qu’il ingurgite en soirée. Un gai luron adepte des belles voitures, peu préoccupé par son avenir de monarque.

Son mariage en 2002 avec Maxima, une roturière argentine dont le père fit partie de la junte militaire a semé une certaine controverse, ce dernier n‘étant pas autorisé à assister à la cérémonie. Mais le couple conquiert vite l’opinion, qui voit Willem et son épouse comme proches des gens et progressistes.

Car au fil du temps, ce père de trois enfants a appris à se préparer à sa future fonction, après des études d’histoire, il se spécialise dans la gestion de l’eau. Son ancien professeur de l’université de Leiden croit qu’il va apporter un style nouveau.

“Willem-Alexander aura une influence politique, il va s’entretenir régulièrement avec les ministres, et le Premier ministre lui rendra visite chaque semaine, probablement estime-t-il. Mais les gens s’attendent à des changements parce que Béatrix était très attachée à son rôle politique et il semble que Willem-Alexander ne porte pas tant d’attention à cet aspect de sa fonction”.

L’an dernier, un drame familial marque profondément le futur monarque : Johan Friso, son frère est victime d’un terrible accident de ski, dans les Alpes autrichiennes, il est dans le coma depuis.

Grand sportif, pilote d’avion, membre du Comité international olympique, Willem-Alexander s’investit dans les œuvres caritatives.

Épinglé par le passé pour son train de vie jugé dispendieux, celui qui dit ne pas être “un fétichiste du protocole” veut concilier les valeurs monarchiques avec le XXIe siècle, et apporter un vent de modernité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Prague: 35 blessés dans une explosion probablement due au gaz