DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Timochenko : la Cour européenne des droits de l'Homme sanctionne l'Ukraine

Vous lisez:

Affaire Timochenko : la Cour européenne des droits de l'Homme sanctionne l'Ukraine

Taille du texte Aa Aa

C’est une première victoire judiciaire pour celle qui fut l‘égérie de la révolution orange en Ukraine. La Cour européenne des droits de l’Homme vient de condamner l’Ukraine pour la détention de l’opposante Ioulia Timochenko, jugée arbitraire et illégale. Pour autant, cette décision ne concerne que la mise en détention provisoire de l’ancienne première ministre en août 2011. Réaction de son avocat :

“ Pour la première fois, ce n’est pas une institution politique mais la plus haute instance judiciaire européenne qui dit dans un arrêt que les poursuites engagées contre Mme Timochenko en Ukraine n’ont rien à voir avec la loi ni avec les principes démocratiques “, martèle Serhiy Vlasenko.

La Cour européenne doit encore se prononcer sur la légalité de son procès et de sa condamnation à sept ans de prison pour abus de pouvoir. Mais pour l’analyste Amanda Paul du European Policy Centre, les conséquences politiques seront immédiates :

“ L’Union européenne veut que cette justice sélective finisse. Et cette demande répétée couplée à l’arrêt qui vient d‘être prononcé semblent indiquer qu’il est moins probable qu’un accord d’association soit signé aujourd’hui par rapport à il y a une ou deux semaines. “

L’Ukraine espérait la signature de cet accord avec l’Union en novembre, ce qui est nettement compromis. Ioulia Timochenko dénonce une vengeance politique de son ancien rival, l’actuel président Ianoukovitch.