DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Cour européenne des droits de l'homme condamne l'Ukraine pour l'emprisonnement de Ioulia Timochenko


Ukraine

La Cour européenne des droits de l'homme condamne l'Ukraine pour l'emprisonnement de Ioulia Timochenko

Victoire pour les partisans de Ioulia Timochenko. Ce mardi, la Cour européenne des droits de l’homme a condamné l’Ukraine pour la détention “illégale” et “arbitraire” de l’opposante.

Ioulia Timochenko est incarcérée pour abus de pouvoir depuis 2011. Dans un communiqué, elle s’est dite heureuse de cette décision de justice. Comme sa fille, elle attend à présent la réaction du président ukrainien.

“Maintenant, le régime ne pourra pas dire que ma mère n’est pas un prisonnier politique. La Cour européenne a déclaré qu’elle avait été arrêtée pour des motifs politiques et nous espérons que cela sera suffisant pour le président Ianoukovitch pour qu’il décide de la libérer et de corriger les erreurs d’un système judiciaire ukrainien qui ne fonctionne pas”, a dit Evgeniya Tymoshenko.

Ioulia timochenko est jugée pour une affaire de fraude fiscale, mais elle a aussi été inculpée de complicité d’assassinat d’un député en 1996. Cela n’a pas échappé à ses opposants.

“Timochenko fait encore l’objet d’autres enquêtes pénales en cours. Alors je pense qu’une éventuelle grâce ne pourra être envisagée que lorsque les investigations seront terminées ou que des tribunaux auront rendu leurs verdicts”, a expliqué à notre correspondante Vladyslav Zabarskiy, membre du Parti des régions, le parti au pouvoir

Evgeniya Rudenko, euronews:
“Les partisans de Ioulia Timochenko estiment que le décision de la Cour européenne des droits de l’homme était prévisible. Ils espèrent maintenant que Timochenko sera graciée par le président et libérée. Parallèlement, le gouvernement se refuse à tout commentaire tant qu’il n’a pas étudié le jugement de la Cour en détail et examiné ce qui a motivé cette décision. il n’exclut pas un éventuel recours dans les trois prochains mois”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Armes chimiques en Syrie : Obama reste prudent sur la position américaine