DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enrico Letta vient renforcer le front des anti-austérité

Vous lisez:

Enrico Letta vient renforcer le front des anti-austérité

Taille du texte Aa Aa

Faire l’union bancaire le plus vite possible, c’est l’un des messages du nouveau chef du gouvernement italien aux dirigeants européens qu’il commence à rencontrer… Après Angela Merkel, Enrico Letta a rencontré François Hollande à Paris, avant de se rendre dans la soirée à Bruxelles.

Après l’union fiscale, l’Union européenne devrait permettre aux entreprises de bénéficier de faibles taux d’intérêt, selon Enrico Letta :

“…Mais sourtout la necessité de faire en sorte que pendant le prochain Conseil Européen de juin, sans perdre de temps, l’Europe puisse être capable de faire que sur la croissance, les choix qu’on peut faire soient possibles, avec la même determination qu’on a mise pendant les derniers mois, années… pour la consolidation fiscale”.

François Hollande, président français :

“Nous avons donc une obligation aujourd’hui qui est de faire le même effort mais cette fois-ci pour la croissance, pour l’activité economique, pour l’emploi et notamment celui des jeunes”.

“L’Europe ne doit pas frustrer les gens, elle ne doit pas être une mauvaise mère”, c’est l’une des petites phrases qui est ressortie de cette rencontre, à laquelle a assisté notre correspondant parisien, Giovanni Maggi :

“Cette tournée européenne d’Enrico Letta prend la direction d’un renforcement du front des Etats qui veulent plus de politiques de croissance… Un front emmené par la France”.