DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Les travailleurs grecs vont relever l'économie grâce à leur lutte"

Vous lisez:

"Les travailleurs grecs vont relever l'économie grâce à leur lutte"

Taille du texte Aa Aa

En Grèce, les manifestations de la fête du Travail ont rassemblé quelque 13.000 personnes, surtout des communistes, à Athènes et Thessalonique, les deux principales villes du pays.

Un pays qui subit une grève de 24 heures, touchant les ferry et les trains, le métro a rouvert après trois heures.

Traversant sa sixième année de récession consécutive, la Grèce a subi des coupes drastiques dans salaires et retraites. Elle s’apprête à renvoyer quelque 15.000 fonctionnaires, à la suite d’un accord avec ses créanciers internationaux.

“L‘économie ne va pas repartir grâce à l’empire des banques en faillite, ou au sytème politique corrompu, dit Alexis Tsipras, chef du parti de gauche Syriza. Les travailleurs vont la faire repartir grâce à leurs luttes.”

Mais ce 1er mai, la plupart des entreprises privées travaillaient, particulièrement les commerçants. Dimanche en effet, c’est la Pâques orthodoxe, avec d’ici là, l’occasion de faire du chiffre. Pas question de rater cette occasion.

Ce touriste américain va en tout cas rater quelquechose : :
“Merkel a conquis la Grèce, et voilà les conséquences ! Alors on est là, et on aura jamais l’occasion peut-être de revoir l’Acropole, c’est décevant.”