DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela: les députés en viennent aux mains

Vous lisez:

Venezuela: les députés en viennent aux mains

Taille du texte Aa Aa

Un véritable pugilat a éclaté en plein Parlement au Vénézuéla. Selon l’opposition, sept de ses députés ont été attaqués alors qu’ils protestaient contre une nouvelle mesure. Elle leur interdit de prendre la parole à l’Assemblée tant qu’ils ne reconnaissent pas la victoire de Nicolas Maduro à la présidentielle du 14 avril. Plusieurs d’entre eux ont été blessés.

“Nous allons continuer à nous battre millimètre par millimètre pour donner une chance au Vénézuéla du futur. C’est précisément pour cette raison qu’ils sont obligés d’avoir recours à la violence parce que nous avons avancé et nous allons triompher.” a déclaré sur la chaîne privée Globovision le député de l’opposition Julio Borges, le visage tuméfié.

Des violences avaient éclaté au lendemain du scrutin du 14 avril, faisant au moins huit morts. L’opposition dont le leader n’avait qu’un point et demi de retard sur Nicolas Maduro réclame depuis un recompte des voix. Le mot d’ordre d’Henrique Capriles est de ne pas reconnaître le résultat tant qu’il n’a pas eu lieu.

Le successeur désigné d’Hugo Chavez a bien fini par concéder un recompte des voix, mais partiel, pour la forme. Même après sa mort, l’héritage de Chavez continue de diviser le Vénézuéla.