DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Drame au Bangladesh : le maire de la ville suspendu

Vous lisez:

Drame au Bangladesh : le maire de la ville suspendu

Taille du texte Aa Aa

Au Bangladesh, les secours travaillent lentement et avec précaution, pour nettoyer le site de l’usine effondrée, et retrouver les corps des disparus. Une semaine après le drame, les ouvriers du textile ont repris le travail.
Ils avaient débauché en masse après l’effondrement de cet immeuble abritant cinq ateliers de confection, un drame qui pourrait avoir fait plus de 500 morts. Des corps sont en effet retirés chaque jour des décombres dans la banlieue de Dacca.

Devant les morgues les familles attendent l’arrivée des cadavres, espérant reconnaître le tissu d’une robe, une couleur de cheveux… Les disparus sont essentiellement des femmes. Une
quarantaine de victimes ont été inhumées hier sans avoir pu être identifiées.

Après la tristesse, place à la colère : le maire de la ville a été
suspendu de ses fonctions pour avoir approuvé la construction du bâtiment.

La foule réclame la peine de mort pour les patrons, considérés comme les responsables du drame.