DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ouverture d'une mine provoque l''état d'urgence au Guatemala

Vous lisez:

L'ouverture d'une mine provoque l''état d'urgence au Guatemala

Taille du texte Aa Aa

L‘état d’urgence a été décrêté au Guatemala dans quatre comtés à l’est de la capitale. Les rassemblements publics sont donc interdits, l’armée a été déployée, des mesures drastiques qui font suite à une série d’affrontements survenus lors de manifestations contre l’ouverture d’une mine d’argent.

Deux personnes sont mortes dans ces heurts (un manifestant et un policier) : les manifestants opposés à la mine avaient pris une vingtaine de policiers en otages.

“Ce qui s’est passé est contraire à la loi et même criminel, des meurtres ont été commis. C’est ce qui nous a conduit à prendre ces mesures et comme vous le voyez, il ne s’agit pas de protéger la mine”, a déclaré Otto Perez Molina, le président guatémaltèque.

Cette mine d’argent appartient à une compagnie canadienne Tahoe Ressources. Elle a récemment obtenu son permis d’exploitation mais les riverains s’opposent à son ouverture, redoutant de voir leur approvisionnement en eau limité et pollué.