DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les grandes controverses de l'Eurovision


monde

Les grandes controverses de l'Eurovision

Le Grand-Prix de l’Eurovision, concours de chant européen, est devenu un épisode culte chaque année en mai. Dans une compétition où différents pays s’affrontent dans le but de remporter la victoire, il est difficile de ne pas y voir des enjeux nationaux au-delà du simple concours de chant.

Depuis sa création en 1956, l’Eurovision est taché par de nombreuses controverses. Euronews propose de vous faire partager quelques événements les plus marquantes.

1963

Le déroulement du vote rencontre quelques problèmes. Les porte-parole nationaux se trompent dans l’annonce des résultats des votes. Ces derniers sont revus et corrigés plusieurs fois par le jury. Les adeptes de la théorie du complot affirment qu’il y aurait eu tricherie pour offrir la victoire au Danemark.

1969

Pour la première fois de son histoire, le concours a quatre pays gagnant ex-æquo : l’Espagne, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Aucun système n’est prévu pour ces circonstances. Cela créa un véritable désordre dans l’organisation.


à 1h23’

1974

La chanson du Portugal devint la seule chanson du concours à avoir lancé une révolution. Moins d’un mois après le concours, les généraux décident de l’employer comme signal de départ du coup d’Etat militaire qui renversa la dictature portugaise. C’est la Révolution des Œillets.

1978

La télévision jordanienne coupe à deux reprises la diffusion de la chanson israélienne ainsi que l’annonce de la victoire de l’Etat hébreux. Le lendemain, la presse annonce que la Belgique, malheureuse finaliste, a remporté la victoire.

1998

Dana International, la première candidate transsexuelle, remporte l’Eurovision. La chanteuse qui représente Israël est vivement critiquée par les milieux orthodoxes juifs. Il lui est reproché d’abimer l’image du pays, ce à quoi elle a répondu : “Ma victoire prouve que Dieu est de mon côté”.

2000

Deux hommes du groupe PingPong, représentant Israël, s’embrassent sur la bouche pendant la prestation et finissent par brandir des drapeaux syriens en fin de chanson. Le groupe avait en fait infiltré le concours en espérant promouvoir la paix entre les deux pays.

2005

Le Liban est à deux doigts de participer au concours mais fait finalement machine arrière. Les règles du concours stipulent que les pays participants doivent diffuser l’intégralité de la compétition. Mais la loi libanaise interdit toute référence à l’Etat hébreux qu’elle ne reconnait pas.

2009

La Géorgie refuse de se présenter au concours suite au rejet de sa chanson par Moscou. Le texte comportait des références explicites au Premier ministre russe de l‘époque, Vladimir Poutine. En 2005, l’Ukraine avait été contrainte de modifier sa chanson, jugée trop politique.

2013

Plusieurs mois avant le concours, la vidéo des Macédoniens déclenche la polémique en utilisant des images historiques que Grecs et Bulgares considèrent comme les leurs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Teknival : de la bombe !