DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'extrême droite hongroise affiche son antisémitisme


Hongrie

L'extrême droite hongroise affiche son antisémitisme

L’extrême droite a la permission d’afficher son antisémitisme en Hongrie. Plusieurs centaines de membres du parti Jobbik ont pu se rassembler ce samedi à Budapest, à la veille de l’ouverture du Congrès juif mondial. La manifestation avait pourtant été interdite par le Premier ministre hongrois, mais la justice a finalement donné son feu vert.

Avec une mise en scène rappelant des heures sombres en Europe, le chef du Jobbik, Gabor Vona a déclaré à la tribune : “Nous, les Hongrois, sommes spéciaux en Europe. Pas parce que nous sommes la nation la plus antisémite, mais parce que si toute l’Europe est à leurs pieds, si toute l’Europe leur lèche les pieds, nous, nous ne le faisons pas”.

Ces propos ne peuvent que donner des frissons à la communauté juive de Hongrie.

“La montée en puissance du parti Jobbik est seulement un symptôme, explique Peter Feldmajer, président de la Fédération des communautés juives, mais le plus gros problème, c’est que près d’un demi-million de Hongrois soutiennent l’extrême droite, et que beaucoup d’entre eux acceptent son attitude agressive à l‘égard des Juifs”. Le parti Jobbik est la troisième force politique au Parlement hongrois. Pour dénoncer ses idées, des dizaines de milliers de personnes avaient défilé le 21 avril dernier à Budapest. Elles voulaient rendre hommage aux plus de 500.000 juifs hongrois exterminés dans les camps nazis. La capitale hongroise a aussi été sciemment choisie par le Congrès juif mondial pour tenir son assemblée annuelle, afin de montrer de la solidarité envers les Juifs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pâques orthodoxe : le feu sacré parcourt les ruelles de Jérusalem