DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Aliments : Bruxelles veut durcir les règles


Le bureau de Bruxelles

Aliments : Bruxelles veut durcir les règles

Plus de sûreté dans le secteur de l’agro-alimentaire. C’est ce que promet Bruxelles. La Commission met sur la table de nouvelles règles qui n’en sont pour l’instant qu’au stade de la proposition. Mais elle tire les leçons du scandale de la viande de cheval en voulant faire payer aux fraudeurs l‘équivalent de ce que la fraude leur a rapporté.

“ La législation que propose la Commission prévoit aussi que les contrôles officiels soient toujours des contrôles à l’improviste pour renforcer nos outils de lutte contre la fraude “, a expliqué le commissaire en charge du dossier Tonio Borg.

Autre mesure, la mise à contribution de tous les secteurs de l’agroalimentaire pour financer les contrôles. Actuellement, seuls les filières viande et lait paient des redevances. Toutes ces règles devront être discutées avec les Etats membres et le Parlement. Le début d’un long processus. Bruxelles vise une entrée en vigueur en 2016.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Zone euro : le retour de la croissance attendu en 2014