DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ils ont postulé pour le meilleur job du monde

Vous lisez:

Ils ont postulé pour le meilleur job du monde

Taille du texte Aa Aa

L’Australie remet ça et propose six postes de rêve à des candidats venus du monde entier. En 2009, un Britannique avait remporté le premier concours pour The best job in the World. Cette année, 150 prétendants aux postes ont encore une semaine pour convaincre le jury de les retenir parmi les trois finalistes par catégorie pour venir passer les entretiens en Australie.

Contrairement à la première édition du concours, le pays-continent a ouvert six emplois à ce recrutement international : un blogger de soirées à Sydney, photographe des tendances à Melbourne, aventurier dans l’‘outback’ dans le nord de l’Australie, gardien de parc sur la côte du Queensland (nord-est de l’Australie), critique gastronomique dans l’ouest de l’Australie et gardien de la faune sauvage dans le sud.
Les contrats proposés durent six mois et sont payés 78 000 euros (100 000 dollars australiens) divisés en deux parties : une première moitié à l’installation et le reste pour les six mois d’emploi.

Pour être retenu dans cette première liste de 150 personnes rendue publique le 24 avril dernier, les candidats devaient envoyer une vidéo de 30 secondes vantant leurs mérites pour la ou les catégories qu’ils visaient. Le jury en a reçu plus de 40 000. La vidéo de la Française Elisa Detrez a tellement plu aux organisateurs qu’ils s’en sont servi pour faire la publicité de l’opération dans les médias du monde entier.

Les Américains et les Britanniques ont le plus postulé et c’est donc sans surprise qu’ils dominent la liste des 150 retenus avec respectivement 33 et 24 participants encore en course. L’Europe est représentée par plus de 61 candidats dont 17 Français. 17 c’est aussi le nombre d’Australiens tentés par ces meilleurs boulots du monde dans leur propre pays.

Durant cette dernière semaine, avant l’annonce des 18 finalistes le 15 mai prochain, les candidats doivent “mener à bien un défi dans leur pays” et “trouver un juge référent prestigieux qui [les] soutiendra”. En l’occurrence, le défi à relever est de faire parler d’eux et d’attirer l’attention.

Les résultats définitifs seront annoncés le 21 juin.