DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Justice : un répit pour la fille du roi d'Espagne


Espagne

Justice : un répit pour la fille du roi d'Espagne

Faute de preuves, la justice a suspendu momentanément la mise en examen de l’infante Christina dans l’affaire de corruption qui vise principalement son mari. Iñaki Urdangarin est poursuivi pour le détournement de six millions d’euros d’argent public.

“Nous avons un pouvoir judiciaire qui agit avec indépendance, en appliquant la loi pour tous les cas”, a assuré Alberto Ruíz Gallardón, le ministre de la Justice.

Le juge qui conduit l’affaire soupçonnait Cristina d’avoir “coopéré” avec son époux. Certains Espagnols ironisent sur cette suspension des poursuites, comme ce leader de l’extrême gauche.

“La Maison royale a fait selon moi une sortie en trombe pour établir une ligne rouge entre la justice et la raison d’Etat, condamne Gaspar Llamazares, et le roi ne pourra plus dire devant les Espagnols que nous sommes tous égaux devant la loi.”

Les ennuis de la famille royale se multiplient. L’infante Christina pourrait être aussi poursuivie pour fraude fiscale ou blanchiment d’argent, et ce serait un nouveau coup porté à la popularité vacillante de Juan Carlos et les siens.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Au moins 19 morts dans l'explosion d'un camion-citerne au Mexique