DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le procès d'une militante néonazie en Allemagne ajourné au 14 mai

Vous lisez:

Le procès d'une militante néonazie en Allemagne ajourné au 14 mai

Taille du texte Aa Aa

Les avocats de la défense, ceux de Beate Zschäpe ont contesté l’impartialité du président du Tribunal supérieur du Land de Munich. Ce dernier a exigé qu’ils soient fouillés de manière méticuleuse.

Avec ses complices dont deux se sont suicidés en 2011, Beate Zschäpe est accusée d’avoir assassinée huit ressortissants turcs, un grec et une policière entre 2000 et 2007 et d’avoir perpétré deux attentats à la bombe et des braquages de banques.

“Nous n’avons trouvé aucune preuve de l’implication d’autres personnes familières avec les lieux ou en relations avec d’autres groupes au cours de nos investigations. Nos enquêtes sont toujours en cours et nous avons suivi toutes les informations”, explique le procureur fédéral.

Après des ratés dans l’enquête, le début du procès est u dénouement mais aussi un véritable choc émotionnel pour les familles des victimes :

“Pour moi, personnellement, cela a été épuisant et c‘était désagréable d‘être dans la même pièce que les accusés et de les observer pendant des heures. Il y avait des prévenus qui ont agi de manière provocante, c‘était une journée épuisante.”, raconte l’une des filles des victimes.

Une tension à l’intérieur comme à l’extérieur à l’image de ces deux femmes qui ont tenté de pénétrer à l’intérieur du Tribunal supérieur du Land de Bavière. Elles ont été chassé manu militari par les forces de l’ordre.

Le procès est appelé à durer au moins un an avec des centaines de témoins à entendre.