DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Egyptiens oublient tout pour la fête du printemps


Egypte

Les Egyptiens oublient tout pour la fête du printemps

“Sham ennisim” s’est rappelé au bon souvenir d’une population en difficulté financière et confrontée aux tensions politiques et religieuses.

Mais l’espace de quelques heures, cette journée est devenue un festival moderne dans tout le pays.

Partout du monde. Dans les jardins, dans les parcs, dans les rues pour déguster les Fesiikh, les célèbres harengs salés et fumés sans oublier les oignons, la laitue et les oeufs.

“La famille et les amis se réunissent en ce jour et se rendent dans les parcs et les sites touristiques pour profiter. C’est une journée merveilleuse”, se réjouit cet homme.

La tradition et l’héritage des pharaons pour mieux éclairer un avenir aujourd’hui incertain.

“J’espère que tous les jours soient semblables à celui-ci, j’espère que tous les Egyptiens soient unis, je leur souhaite la bonté et la paix, et j’espère que l‘économie se redressera”, philosophe cet autre.

Plusieurs lieux historiques et des parcs nationaux ont même spécialement ouvert leurs portes aux visiteurs et le tout gratuitement.

“Cette année, Sham ennisim est une parenthèse, un répit pour les Egyptiens. Le temps d’une journée, ils délaissent les différences politiques et les tensions pour profiter des beaux paysages et des plats populaires qui caractérisent cette fête du printemps”, selon notre correspondant Mohammed Shaikhibrahim.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie : premier anniversaire d'une manifestation durement réprimée