DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cleveland : la maison de l'horreur

Vous lisez:

Cleveland : la maison de l'horreur

Taille du texte Aa Aa

A la joie de retrouver les trois disparues vivantes à Cleveland, succèdent les révélations sur la maison de l’horreur. L’Amérique n’arrive pas à comprendre comment les trois jeunes femmes séquestrées ont pu vivre sans être repérées par le voisinage. Le propriétaire, c’est Ariel Castro. Ce chauffeur de bus a été arrêté avec ses deux frères qui venaient souvent voir les filles. Ces dernières, lorsqu’elles étaient enceintes, auraient été battues pour provoquer des avortements.

“Le cauchemar est terminé, explique Steve Anthony, du FBI. Ces trois jeunes femmes nous ont montré la définition ultime de la survie et de la persévérance.
L’espoir pour les familles n’a jamais cessé, de même que les efforts des autorités pour les retrouver. Comme vous pouvez l’imaginer les mots ne peuvent décrire cette émotion. Oui, les enquêteurs pleurent aussi.”

Amanda Berry a retrouvé sa soeur, après 10 ans de cauchemar. Leur mère est morte de chagrin. C’est Amanda qui a donné l’alerte, avec sa fillette de 6 ans. Selon les médias américains, Gina DeJesus, enlevée en 2004, connaissait Ariel Castro, qui serait le père de sa meilleure amie. La troisième victime, Michelle Knight, 32 ans, avait disparu à 21 ans.

Les policiers, accueillis en héros dans la ville, avaient trouvé porte close lorsqu’ils avaient visité par deux fois cette maison à la suite d’incidents anodins.