DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le "jour de Jérusalem" marqué par de fortes tensions

Vous lisez:

Le "jour de Jérusalem" marqué par de fortes tensions

Taille du texte Aa Aa

D’un côté, des dizaines de milliers de jeunes israéliens venus célébrer mercredi l’annexion par les armes de Jérusalem-est en 1967 et des autorités qui répètent que “Jérusalem restera pour l‘éternité la capitale de l’Etat d’Israël.”

De l’autre, devant la porte de Damas, une centaine de Palestiniens scandant “Ni Est, ni Ouest, Jérusalem est arabe”.

La police israélienne intervient pour disperser les manifestants : vingt Palestiniens et cinq Israéliens sont arrêtés.

Un peu plus tôt, Mohammed Hussein, le mufti de Jérusalem, le plus haut dignitaire religieux palestinien, est arrêté par la police israélienne. Il est interrogé durant six heures sur des heurts qui ont opposé la veille Palestiniens et Israéliens sur l’esplanade des Mosquées.

C’est l’un des sites les plus sensibles de Jérusalem. Les musulmans le considèrent comme le troisième lieu saint de l’islam. Il est aussi le site le plus sacré du judaïsme.

Le futur statut de Jérusalem est considérée comme l’un des sujets les plus difficiles à résoudre dans les négociations israélo-palestiniennes. Les discussions entre les deux parties sont rompues depuis 2010.

Avec AFP et Reuters