DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chômage : Grecs et Portugais paient l'austérité au prix fort


économie

Chômage : Grecs et Portugais paient l'austérité au prix fort

Les derniers chiffres du chômage au Portugal et en Grèce mettent une nouvelle fois en exergue les limites de la rigueur exigée par les créanciers internationaux.

Si elle a permis à Lisbonne de regagner la confiance des investisseurs sur les marchés obligataires, l’austérité se traduit par une récession endémique et des destructions d’emplois.

Ainsi, au premier trimestre, le chômage a atteint le taux record de 17,7%. Les plus touchés sont les 15-24 ans. 42% d’entre eux sont au chômage, contre 36% au premier trimestre 2012. Le gouvernement s’attend à ce que le taux de chômage dépasse les 18% cet année et l’an prochain, alors que 30.000 postes vont être supprimés dans la fonction publique. C’est un cinquième des effectifs.

De quoi alimenter la grogne sociale et les appels de l’opposition socialiste à renégocier le plan de sauvetage conclu en 2011 avec l’Union européenne et le FMI.

La Grèce, qui vit au rythme de l’austérité imposée par la troïka depuis son premier plan de sauvetage au printemps 2010, voit elle aussi ses files de chômeurs augmenter, alors que le pays est dans sa sixième année de récession.

En février, le taux de chômage a continué de grimper, touchant désormais 27% de la population active. Comme au Portugal, les jeunes payent le plus lourd tribu à la crise. Plus de 64% des 15-24 ans sont sans emploi, une proportion inédite.

Les mesures ciblées censées relancer les embauches des jeunes -comme la baisse du salaire minimum pour les moins de 25 ans – ont été vaines.

Résultat : une émigration massive à destination de l’Allemagne. L’an dernier, près de 36.000 Grecs ont sauté le pas, quatre fois plus qu’en 2007.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Espagne : baisse modérée de la production industrielle