DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pakistan : le scrutin législatif miné par les talibans


Pakistan

Pakistan : le scrutin législatif miné par les talibans

Les talibans du Pakistan n’ont pas l’intention de s’arrêter là. Ils ont semé la terreur tout au long de la campagne pour les élections législatives, et ils menacent de perpétrer encore des attentats le jour du vote, samedi. Même les partis islamistes comme Oulema et Islam ne sont pas protégés. Ils acceptent le jeu démocratique que les talibans condamnent.

Les partis traditionnels comme la Ligue musulmane de Nawaz Sharif ont préféré éviter d’organiser de grands meetings. Le mouvement de centre-droit de l’ancien Premier ministre pakistanais reste pourtant favori du scrutin. Le parti au pouvoir du clan Bhutto devrait s‘écrouler.

En revanche, la chute réelle de Imran Khan, mardi soir avant un rassemblement électoral, devrait le servir. L’accident a suscité une vague de sympathie encore plus forte envers le candidat de l’opposition. Imran Khan doit toutefois rester alité jusqu’au vote.

Malgré les attentats revendiqués par les talibans, qui ont fait plus de cent morts pendant la campagne, Imran Khan et Nawaz Sharif envisagent toujours un dialogue avec les fondamentalistes, afin de stopper les violences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie : Silvio Berlusconi a encore un recours