DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paradis fiscaux : George Osborne rappelé à l'ordre


économie

Paradis fiscaux : George Osborne rappelé à l'ordre

Le chancelier de l‘échiquier britannique, George Osborne a été rappelé à l’ordre ce jeudi sur les paradis fiscaux.

Une fédération d’ONG s’est installée sous les fenêtres de son bureau londonien pour lui demander de joindre le geste à la parole contre l‘évasion fiscale – représentée ici par un éléphant ignoré par george Osborne.

“Beaucoup de gens ici en Grande-Bretagne et dans le monde en ont assez de l‘évasion fiscale. Ils sont las de ce système où des règles spéciales s’appliquent aux riches et puissants. Et il est temps que George Osborne entende ce message et mette les paradis fiscaux britanniques au pas,” explique Melanie Ward, porte-parole du mouvement “Enough food for everyone IF…”

Ce jeudi à Londres, à l’occasion de la conférence mondiale sur l’investissement, il a surtout été question du combat de la Grande-Bretagne pour conserver son statut de première destination de l’investissement.

Pourtant priorité du gouvernement Cameron, l‘évasion fiscale ne figure ni à l’agenda de la réunion des ministres des finances du G7 ces vendredi et samedi près de Londres, ni à celui du sommet du G8, mi-juin en Irlande du Nord.

Dix paradis fiscaux sont sous juridiction britannique, dont les îles Caïman.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Chômage : Grecs et Portugais paient l'austérité au prix fort